Accueil - Actualité - Célestin Ella Ollomo : Pourquoi je me suis retiré du dossier “Lanlaire” !

Célestin Ella Ollomo : Pourquoi je me suis retiré du dossier “Lanlaire” !

gabon-Célestin-Ella-Ollomo-pourquoi-je-me-suis-retiré-du-dossier-Lanlaire

Célestin Ella Ollomo, un jeune activiste gabonais, né le,  26/02/1976  à Bitam, dans la province du Woleu-Ntem au Gabon est de tous les combats en France afin qu’il ait une  alternance politique au Gabon.

En dehors de çà, Il s’est pris d’empathie pour un autre citoyen gabonais en plein désarroi en France, un certain Ange Landry Mbeng dit « Lanlaire ». Un personnage haut en couleur qui a eu des démêlés avec certains membres de la famille du défunt Omar Bongo Ondimba du Gabon. De simple affaire crapuleuse, on est passé aujourd’hui une affaire politique. Au vu de la tournure inattendue des événements, il s’est retiré du dossier. Il  explique pourquoi il a pris cette décision de ne plus continuer à fournir de l’aide et de l’assistance à Mr. Ange Landry Mbeng.

 

AM DWORACZEK-BENDOME : Bonjour, comment vous sentez-vous et pourquoi n’êtes-vous plus au côté de Mr Ange Landry Mbeng dit « lanlaire » ?

Mr Célestin Ella Ollomo : Bonjour, je vous remercie de me permettre d’expliquer aux gabonais les raisons pour lesquelles j’ai décidé de me retirer. Je vous dirais simplement sans détour la principale  raison est mon éthique, et le respect du droit car je pense que nous ne devons pas reproduire les mêmes schémas que nous reprochons aux autres. J’ai aidé un compatriote en détresse victime d’un vol avec agression  et non un acteur politique je n’accepte pas d’amalgame, les problèmes de moeurs ne m’intéressent pas et c’est la vie privée

 

D’après “les on dits”,  on vous accuse d’avoir négocié avec le pouvoir derrière le dos de Mr Ange Landry Mbeng dit « Lanlaire ». Que répondez-vous à ces accusations et avez-vous réellement essayé de vous faire du pognon avec les autorités Gabonaises avec cette affaire?

 Mr Célestin Ella Ollomo : je n’ai jamais négocié derrière le dos de lanlaire,  j’avais reçu un appel  du cabinet présidentiel en présence de Lanlaire et de son avocat, cela c’est passer dans le bureau de l’avocat, du cote de saint Germain en Laye  et l’enregistrement de cette conversation existe, son avocat peut témoigner. C’était une stratégique de communication pour une exploitation juridique, ce dernier nous a même orienté vers des spécialités en investigations de “Mediapart” que nous avions rencontrées et présentées ces éléments.

 

Est-ce vous, qui avez écrit le discours lu par Mr Ange Landry Mbeng dit « Lanlaire », dans lequel il appelle  les gabonais à soutenir “Mr Jean Ping” et si ce n’est pas le cas,  qui en est l’auteur selon vous?

Mr Célestin Ella Ollomo : NON, je n’ai jamais écris ce discours,  j’affirme que ce discours est l’oeuvre de  M. Bruno ELLA NGUEMA. Je détiens une copie signée  de ce dernier. Je précise que mes vidéos avaient un but juridique celui de prouver le vol et la complicité de vol d’un membre de la famille présidentielle.

 

Débauchage, renversement de situation ou pas, c’est désormais messieurs Bruno ELLA NGUEMA  et Jean Aimé Mouketou qui conseillent  et assistent Mr Ange Landry Mbeng dit « Lanlaire, pourquoi ce changement ?

 Mr Célestin Ella Ollomo : C’est de la récupération politique ce qui a mon sens ne sert pas le combat. La preuve aujourd’hui, l’histoire est banalisée et réduite à des affaires de mœurs qui n’intéressent aucun juge français. J’encourage  Jean Aime Mouketou et Bruno ELLA NGUEMA dans leurs nouvelles missions du courage.

 

Expliquez-nous, il y a eu à Paris (France), le 5, 6, 7 décembre 2014, un Congrès de la Diaspora Gabonaise, pouvez-vous nous dire qui a eu l’idée de ce congrès, et est-ce Messieurs Bruno ELLA NGUEMA  et Jean Aimé Mouketou  qui en sont les initiateurs comme cela se dit ci et là?

Mr Célestin Ella Ollomo : Le Congres est une idée qui date de Mars 2013, la première réunion élargi c’est déroulée a Viry Chatillon, vous pouvez vérifier sur facebook une page existait depuis septembre 2013 avec la photo des initiateurs.   “CONGRES DE LA LIBERATION NATIONALE ”
La convention de la diaspora gabonaise (CDG), n’a fait que  matérialiser en acte ce projet et je les félicite pour les efforts consentis. C’est pourquoi dans mon discours, j’avais appelé  les Gabonais présents lors de ces assises de s’approprier le Congres car je savais que c’est l’idée de tous les Gabonais qui luttes pour une alternance politique et le changement au Gabon.

 

Pour organiser un Congrès de la Diaspora Gabonaise ou tout autre événement,  il faut de l’argent, nerf de la guerre. Dites-nous, qui a financé les voyages, les billets d’avions et les hôtels pour tout ce monde ?

 Mr Célestin Ella Ollomo : N’ayant aucune preuve, je ne peux me permettre de citer un nom. Je pense qu’il y a eux des mécènes, ce qui est normal pour l’organisation d’un tel événement.

 

Est il vrai, d’après les informations qui ont circulé, qu’un plan de renversement avait été concocté après le congrès de Paris par une certaine diaspora gabonaise de France. Il devait  se produire,  le 20 décembre 2014, suite à la marche organisée à Rio, le  renversement du régime d’Ali Bongo et le remplacement de ce dernier  par  un “Conseil National de Transition”, qui aurait été piloté par Mr Bruno ELLA NGUEMA, en tant que  Président. Pouvez-vous, nous expliquer cela plus clairement ?

Mr Célestin Ella Ollomo : Je ne peux me prononcer sur cette question, ce dont je peux vous dire, c’est que le Rapport des conclusions sanctionnant la fin des travaux  du congre existe et j’adhère au projet de ce rapport puisse que je suis vice président de la commission politique et institutionnelles.

 

Un dernier mot ?

Mr Célestin Ella Ollomo : Juste rappeler a certains que Célestin ELLA OLLOMO est un homme de convictions avec une probité morale irréprochable. Mon combat est la lutte pour l’instauration d’une véritable démocratie au Gabon, d’une justice pour tous, de l’amélioration des conditions de vies des Gabonais et de chasser la dictature au pouvoir.

Pour y arriver nous devons être capable de constituer et  proposer une alternative crédible associant  les politiques, la société civile, les activistes, les Gabonais et gabonaises courageux et déterminés capables de se sacrifier pour l’avenir de nos enfants. J’organise des meetings dans les grandes villes de France pour discuter et partager mon combat avec les Gabonais.

 

Je vous remercie

 

Propos recueillis par : ANNE MARIE DWORACZEK-BENDOME

 

Le discours écrit par  M. Bruno ELLA NGUEMA   et lu par Mr Ange Landry Mbeng dit « lanlaire » 

Les attaques contre la famille Zacharie Myboto.
A quoi jouent les marionnettistes qui manipulent cette marionnette ?

 

 

: Gabon Afrique ALI BONGO OMDIMBA Ange Landry Mbeng dit « Lanlaire » Bruno Ella Nguéma Célestin Ella Ollomo Jean Aimé MOUKETOU

11 plusieurs commentaires

  1. akieee dieu tu es ou ses gen von nou tue avec leur histoire.sil vous plait passe vos electiond tranquille ne nous bouscule pas seulement.moi je veux seulement ma bourse que massar et consor on mangez

  2. Personnellement, je connais bien la famille de Lanlaire qui sont des opposants depuis kala kala. Sa maman (Mme NDONG) m’a même sorti de la DGR où je devais être engnoufé arbitrairement à cause d’une prostituée camerounaise qui cherchait à m’escroquer avec une plainte mensongère.

  3. Bien qu’une division ne servira que Ali bongo odjwuku ce faussaire sans papier, si bien-sûr on compte sur homme providentiel. Mais il est nécessaire quant même de comprendre les Aux Choses DU Pays et de la diaspora sans pour autant vouloir la division, c’est aussi ça la démocratie et le changement qu’on réclame du système PDG-BONGO.

    Qu’es ce qui se passe avec la CDG( convention de la diaspora gabonais), donc je veux préciser que je suis pas membre et pourtant de je suis un gabonais vivant en France, où peut-être que je suis moins que certains gabonais.

    “On apprend que certains membres ont été pendant plusieurs années des fonctionnaires fantômes”.

    “On apprend que c’est des escrocs des hommes politiques et avaient déjà extorqué plus de 200000euros a M. André Mba Obame sans résultat”

    On apprend qu’il y a déjà un gouvernement constitué sans prendre en compte l’ensemble des gabonais, non seulement en France mais aussi au Gabon.

    On apprend que certains veulent imposer de force, que ping soit le candidat pour 2016, pour que leur pseudo gouvernement soit devant les affaires à ce moment là ?

    Et que le pauvre ping est maintenant en otage d’un certain nombre de FEEMAMS où on laisse même plus personne l’approcher.

    A cette allure et si ping rentre dans ce dîner de con, personne ne pourra enlever ali bongo odjwuku.

    Le peuple gabonais veut des réponses ‪#‎URGENT‬.

    • Ce message cest deja pour le gros con qui ecris que de grosses merde avant moi, et a l auteur de cet abominabke article. Quelle idee de promouvoir la division entre Activiste et “activiste du dimanche” soisdisant deux personnes qui on le meme objectif. Un qui est vachement plus douer, pour ca il ya rien a dire c est LAndry aka LAnLaire. Et un fabrique qui raconte que des mensonges pour nuir a l image de l enfant prodigue.

      Arretez ca. On est pas bete vous etes du camp BONGO. Avouez

      Ton blog est tellement mal structure,
      Avant de poster un article il va de soit d y ratacher une date de publication.. ca permetva (nous) les lecteurs d avoir une reference dans ke temps. Ca se voit que tes pas un professionel du metier’ en plus tas pas de faits, que des anecdotes dune 3eme partie aussi sombre que toi.
      Quand on te lie on voit tres bien quelles sont tes intentions, UNiQUEMENT DETRUIRE LE CHARACTHER DE LANLAIRE.

      Tu fais de la proopagande pure. Landry cEst un monsieur avec des fondations, il a ne suffit pas que de vivre en France etre Gabonais et de parler sur le net pour meriter de s appeller Activiste. IL TE FO BEL ET BIEN L AMBITION ET LA FOIE QUE LANLAIRE possede.
      ton exemple tres douteux et peu credible qui est Célestin Ella Ollomo. Et franchement la date de naissance keskonenafoutre???.

      Je sais pas quels rigolos vous etes mais c est clair que vos agendas non rien d informatif. Ils sont plutot a acheter et servent le parti malsains qui est pouvoir. i.e Les BONGO.

      Allez avoue que tu ne laime pas Landry pour des raisons personnelles. Et qui non rien avoir avec sa performance oi credibilite. Oh et combien il te paye les BONGO. Especes de malsaints.

  4. URGENT !!!! URGENT!!!!! PING EN DANGER : LA CDG (Convention de la Diaspora Gabonaise), une équipe pour tuer, Jean Aimé MOUKETOU, le pion du gouvernement gabonais….

    Depuis que Jean PING à quitter la majorité qui gouverne le Gabon, l’actuel homme fort de l’opposition ne s’arrête plus. Il multiplie les conférences aussi bien au Gabon qu’à l’extérieur du pays, pour faire connaître aux gabonais le pourquoi de sa décision et sa vision du Gabon.
    Tout naturellement, nombreux sont des gabonais qui se déplacent pour venir écouter celui qu’ils voient comme le probable successeur d’ALI BONGO.

    Mais la popularité de PING n’a malheureusement pas laissé le locataire du palais du Bord de mer sans réaction. Ce serait mal connaître le plus célèbre des fils adoptifs de feu BONGO OMAR. Une source nous rapporte que la fameuse convention de la Diaspora Gabonaise CDG avec à sa tête son président BRUNO ELLA est un groupement du pouvoir en place qui a pour but de détruire tous ceux qui se lèvent contre le PDG.

    En effet, BRUNO ELLA, le beau-fils de Paulin Obame NGUEMA et sa bande des copains ne sont pas à leur premier coup. Ils auraient escroqué une forte somme d’argent à MBA OBAME pour le déstabiliser quand celui-ci postulait aux présidentielles en 2009.

    Tout porte à croire que PING serait leur future victime. La CDG est un groupuscule des gabonais sans cœur qui ne pensent qu’à détruire et n’aspirent pas au changement. Si les proches de PING ne prennent pas les responsabilités à partir de ce moment, le Gabon risquerait de le perdre, comme on faillit avec MBA OBAME. Un proverbe africain est claire à ce sujet : ‘’ Le chien ne change pas sa façon de s’asseoir’’.

    Si BRUNO ELLA fait son petit bonhomme de chemin, c’est sans compter avec le confrère Jean Aimé MOUKETOU. En effet, comme nous pouvons le constaté, le PDG s’est infiltré partout. Une source nous rapporte que JEAN AIME MOUKETOU a longtemps été fonctionnaire fantôme payé avec l’argent du contribuable gabonais, et cela en étant résidant en France avec la complicité de qui ? Affaire à suivre

    AFRIQUE AVENIR

    OBAME NGUEMA Paulin
    mercredi 28 avril 2010
    par Willy
    popularité : 32%
    ( 28 décembre 1934 – )

    Premier ministre gabonais du 02 novembre 1994 au 23 janvier 1999 .

    Né à Libreville , il fait des études de médecine à l’université de Bordeaux et rejoint le PDG ( Parti Démocratique Gabonais ) dès 1967 . Membre du gouvernement de 1975 à 1990 , il est secrétaire général du gouvernement de 1990 à 1992 .

    Nommé premier ministre en novembre 1994 , il forme un gouvernement dans lequel Casimir Oye-Mba est ministre des affaires étrangères tandis qu’Idriss Ngari reste à la défense . Il démissionne le 07 juin 1996 mais le président Bongo la rejette et lui demande de conduire le gouvernement jusqu’aux élections . Le parti présidentiel remporte les législatives du 29 décembre 1996 avec 100 élus sur les 120 sièges en jeu , un des sièges étant le sien . Il démissionne le 24 janvier 1997 et est aussitôt reconduit dans ses fonctions .

    Il est ministre d’Etat en charge de la santé et des affaires sociales dans le cabinet de son successeur et est réélu député en décembre 2001 et en décembre 2006 .

    Marié , il a 10 enfants .

  5. Raid Afrique
    5 h · Modifié ·

    Réponse préalable de la commission communication aux allégations de M. Celestin Ella Ollomo

    Monsieur Célestin Ella Ollomo,
    Président du Mouvement Gabon Debout, Secrétaire Général Exécutif du CROGE,
    Cher compatriote,

    Dans une interview publiée le 16 février dernier dans un journal en ligne notoirement proche du pouvoir gabonais, vous avez tenu des propos mettant en cause les engagements de la Convention Diaspora Gabonaise, son président Bruno Ella Nguema ainsi que M. Jean Ping, membre du Front Uni de l’Opposition, dans leur lutte pour l’instauration d’une alternance politique au Gabon.

    Eu égard à votre statut de président du Mouvement Gabon Debout (MGD) d’une part et de Secrétaire Général Exécutif du CROGE (Conseil Représentatif de l’Opposition Gabonaise à l’Extérieur) d’autre part, la Commission chargée de la Communication de la CDG a pris le temps de comprendre la motivation de vos propos d’autant qu’ils ont été tenus par un responsable de deux structures partenaires majeurs au sein de la diaspora gabonaise, avec lesquelles la CDG partage de nombreux combats.

    La Commission Communication de la CDG aimerait vous répondre ponctuellement suite à ces allégations ce d’autant que le Président de la CDG, Bruno Ella Nguema, ne perdra pas un iota de son temps à vous répondre.
    Ainsi, la brève enquête de moralité menée sur votre personne en tant que Gabonais résidant en France, nous a conduit à plusieurs interrogations sur la personne de Monsieur Célestin Ella Ollomo. Pour faire court, Monsieur Célestin Ella Ollomo, si vous êtes en quête de reconnaissance, sachez qu’elle ne s’improvise pas.
    La reconnaissance d’un individu se mérite au fil d’une crédibilité acquise le long de sa construction psychique et mentale, son éducation. Cette éducation et ce que vous en ressortez vous donnent un statut qui, naturellement, fait de vous un homme visible au sens noble du terme, ou un homme brillant mais discret par humilité!

    Sauf que, faute de n’avoir aucune de ces qualités dont la principale est l’éthique, cher Président du MGD et Secrétaire Général Exécutif du CROGE, vous dérogez à la règle la plus élémentaire qui permettrait à un homme aussi jeune que vous, exprimant ses ambitions politiques, d’être respecté et crédible au sein des siens, hélas!
    L’éthique, la probité, il s’agit là de valeurs devenues très rares en politique certes, mais lorsque l’on a à peine votre âge et que l’on commence avec autant d‘auréoles puantes, c’est d’emblée inquiétant pour le Gabon qui, à priori, voudrait compter sur vous, au regard de votre «activisme» tous azimuts.
    Nous savons, M. Célestin Ella Ollomo, Président du MGD et Secrétaire Général Exécutif du CROGE, que tous les citoyens n’ont pas les mêmes ambitions devant le combat qui oppose les Gabonais à la dictature des Bongo Ondimba. Nous comprenons également que certains d’entre nous dont vous, ayez un agenda différent de celui des citoyens qui ont subi dans leur chair et leur âme les exactions de ce système.

    Cependant, autant la démocratie est le cœur de notre combat à nous tous à priori, autant cette valeur fondamentale doit avoir un sens commun dans l’esprit de ceux qui s’y sentent impliqués; à savoir la cohérence et la respectabilité dans ce qu’ils font.

    En somme, M. Célestin Ella Ollomo, Président du MGD et Secrétaire Général Exécutif du CROGE, vos allégations ne regardent que vos ambitions personnelles ornées de jalousie, d’aigreur et de honte, faute de ne représenter que l’ombre de vous-même.
    Nous sommes tout de même très inquiets quant à l’image que vous donnez en tant que Secrétaire Général Exécutif du CROGE que, finalement, vous humiliez à dessein ou inconsciemment. Pour en être sûr, ne devez-vous pas consulter un psychiatre?
    Les Gabonais de votre acabit, la diaspora en a connus. Vous ne serez pas le dernier car à chaque veille d’élection ça pousse comme des champignons et sans limite.
    Vous ne surprenez donc personne en vous livrant à une interview ciblée auprès d’un journal aux mœurs politiques on ne peut plus lunatiques.

    Mais ce que les Gabonais savent c’est que la paresse et l’insuffisance intellectuelles de certains compatriotes dont vous, M. Célestin Ella Ollomo, Président du MGD et Secrétaire Général Exécutif du CROGE, leur donnent des complexes et les rendent aigris.
    Comme tout Africain jaloux de n’avoir pas pu faire ce que l’autre a réussi à faire, M. le Président du MGD et Secrétaire Général Exécutif du CROGE ne sait plus où mettre la tête pour nuire.
    Cher compatriote, M. Célestin Ella Ollomo, veuillez livrer aux Gabonais votre statut réel en France, ils vous croiront peut-être, s’il vous plait!
    Si vous plaisantez, sachez que le Gabon de demain se privera facilement des prestidigitateurs qui promettent transformer le Gabon en paradis alors qu’ils ne se sont pas affranchis eux-mêmes de l’insignifiance qui les caractérise.

    Les Gabonais ne veulent plus des opposants croque-mitaines qui courent après un per diem à la grâce du PDG, ni de ceux qui procèdent par des manœuvres d’extorsion d’argent sur certains de leurs compatriotes crédules et naïfs. Non!

    C’est donc avec patriotisme que la Commission Communication de la CDG s’adresse au Président du MGD, Secrétaire Général Exécutif du CROGE et l’invite à retrouver la raison pour le bien de tous et surtout celui du Gabon.

    La CDG vous reste bien sûr ouverte.

    Bien patriotiquement.
    Commission Communication, Convention de la Diaspora Gabonaise

    Partager

  6. site gabonlibre-commentaire : Connerie le 17/02/2015 22:05 | Alerter
    Quoi donc Bruno Ella a voulu dribbler PING hein? Il a voulu instrumentaliser PING en prenant l’argent de Ping comme il a instrumentalisé Mba Obame, tout ça parce qu’il vouliat les coiffer au poto et devenir president du Gabon? Mais c’est comment même ces Gabonais? Vous prenez l’argent de quelque’un, vous faites semblant de le soutenir alors que c’est pour predre son argent? même les fameux intellectuels qu’on croyait hônnetes, eux aussi ils escroquent les ba pauvres Ping et consort. seigneur!

  7. aujourd’hui tu parles d éthique. Lol. Bref on t a lu. Mais ça ne change rien.

  8. commentaire sur le site gabonlibre :
    Posté par Jack Ombalomista le 16/02/2015 23:09 | Alerter
    Si vous me demandez de choisir entre Lanlaire et Mr. “Photo avec Patience”, je mets tous mes sous sur Landry Mbeng!

    ————————————————————————————————————————————————

    Posté par dworaczek le 17/02/2015 08:30 | Alerter
    Arrêtez d’attaquer seulement Mr Celestin Ella Ollomo.

    Dimanche 15 février 2015, ici en France, Monsieur Celestin Ella Ollomo a rencontré Mr Jean Ping à tête à tête.

    Il a fait le point avec ce dernier. Et à son grand étonnement, Monsieur Jean Ping était très remonté voire choqué qu’on associe son image à cette histoire « Lanlaire ».

    On est dans une affaire d’argent et de pouvoir. Un homme plein aux as, qu’on dépouille petit à petit avec des sornettes.

    On vend à Jean Ping des promesses de retourner les autorités Françaises contre le pouvoir en place au Gabon. Et pour que cela continue, on prend tout ce qui passe pour que ce dernier donne toujours l’oseille.

    Lanlaire est un jouet qu’on utilise pour cette fin.

  9. MBA ABESSOLO a de dignes héritiers…
    L argent sale de cette famille a encore parlé.

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Gabon-corruption : 500 milliards de F CFA détournés chaque année

  Terrible, le lourd tribut que paie chaque année en termes d'argent et vies humaines gâchées les populations gabonaises (AMDB). « Tous les indicateurs de finances publiques sont au rouge et les auteurs des détournements de deniers publics et de la corruption sont situés à toutes les échelles de l’administration publique ». C’est en ces mots que le ...

Fermer