mobilier scolaire
Il y a deux jours, la circulation entre les charbonnages et le rond point de l’aéroport a été perturbée. Pour cause une grève spontanée des élèves du lycée LPIG, communément appelé lycée d’etat. Des informations que nous avons eu, les enfants revendiquaient des table-bancs pour les salles de classe. Une photo d’une bille d’okoumé découpée et servant de table-banc a vite enflammée les réseaux sociaux. L’indignation a été générale dans le pays, et le gouvernement n’est pas restée insensible à cette revendication légitime dans un septennat dit de la jeunesse.

Quelques heures seulement après la manifestation, au JT de 20 heures de Gabon Télévision, on a vu le conseiller en communication du ministre de l’éducation nous présenter des centaines de table-bancs, fabriqués dans une société localisable dans la zone économique à régime privilégié ZERP. Apparemment le gouvernement avait déjà pris les devants. Il faut parfois bousculer le cocotier pour voir la noix de coco tomber.