Accueil - Actualité - La question du logement social au Gabon, une nouvelle vision ?

La question du logement social au Gabon, une nouvelle vision ?

Le sempiternel problème des logements sociaux reste l’une des préoccupations majeure du gouvernement gabonais. La rencontre entre le Premier Ministre Franck Emmanuel Isole Ngondet le 15 Décembre 2016 avec des hommes d’affaires portugais, M. Salvador Rodriguez et Pedro Renato, spécialistes dans la construction de logement et infrastructures, donnera-t-elle une nouvelle vision du logement au Gabon ?

Depuis l’annonce en 2009 par le Président Ali Bongo Ondimba du plan de construction de 5 000 logements sociaux par an au Gabon, le gouvernement gabonais se lance une nouvelle fois dans une course au logement social. Cependant la question que se pose une majorité de gabonais est celle de savoir si des résolutions seront prises en ce qui concerne les logements sociaux antérieurs. Quand nous savons que les premiers logements qui ont été construits depuis 2009 constituent encore un problème au niveau des attributions.

Nul n’est censé ignorer le litige qui oppose les ayants-droit des logements sociaux et les dits « squatters » qui occupent illégalement ces maisons. Menacés de se faire expulser par le vice-premier Ministre en charge du logement M. Bruno Ben Moubamba, les « squatters » disent être prêts à payer les sommes qui leurs seront demandées pour demeurer dans les logements qu’ils occupent actuellement.

L’on se demande alors à qui profite les logements sociaux au Gabon ? Le Gouvernement avant de se lancer dans cette nouvelle course aux logements sociaux, ne devrait-il pas d’abord se charger de régler les problèmes de logements précédents ? Autant de questions que se posent les gabonais qui ne comprennent pas toujours pourquoi ce problème d’attribution des logements aux ayants droit perdure.

Il serait donc souhaitable que l’histoire ne se répète pas, car de nombreux gabonais avaient mis toutes leurs économies dans ce projet afin de pouvoir entrer en possession de leurs maisons, et sortir du système locatif privé de plus en plus cher au Gabon. Conséquences, aucun gabonais n’a encore pris possession en toute légalité de son logement social à ce jour.

Par ailleurs, notons que la rencontre entre le Premier Ministre et ces hommes d’affaires portugais portait sur les possibilités d’investissements structurants au bénéfice des populations gabonaises. Spécialisés dans la construction des logements sociaux, ces industriels du bâtiment ont déjà réalisé plusieurs projets en Angola et dans d’autres pays d’Afrique australe.
En espérant que ce nouveau partenariat sera fructueux et au bénéfice des populations gabonaises qui peinent à se loger décemment.


Marielle Ilambouandzi

Transcription

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
arton38419.jpg
Rapport de Mighty Earth et Brainforest : Hervé Omva Ovono lève l’équivoque sur les pratiques douteuses d’Olam au Gabon

Mise en cause par un rapport conjointement produit par Mighty Earth et Brainforest, la société Olam est accusée de destruction de forêt et d’accaparement des terres au Gabon. Se prononçant hier, vendredi 16 décembre, pour la multinationale, le coordonnateur des programmes ONG Initiatives développement recherche conseils (IDRC Africa), Hervé Omva Ovono a apporté des éclairages ...

Fermer