Accueil - Actualité - Olam dévoile ses chantiers

Olam dévoile ses chantiers

Le terminal général cargo ainsi que le port minéralier d’Owendo ont été le 11 janvier courant, au centre d’une expédition à laquelle était conviée la presse locale. Une visite qui, loin d’être la seule, marque plutôt le début d’une tournée à travers le pays.

20170111_095726

La maquette présentant les ouvrages réalisés

A l’initiative d’Olam, les hommes de médias entameront une expédition qui devrait s’étaler jusqu’au 30 courant. Mais avant, il a paru impérieux pour cette entreprise de procéder à une visite-découverte du port minéralier d’Owendo et du terminal général Cargo, 420 mètres de longueur sur 200 mètres de largeur. Des instruments dont les instigateurs ont présenté comme de véritables outils de croissance économique. Suivant les explications du responsable logistique, cet outil, au-delà des 600 emplois qu’il offre à long terme, permettra l’acheminement des marchandises à des coûts relativement bas.

Pour ce qui est du port minéralier, ce dernier s’étend sur 45 hectares, avec des équipements modernisés. « C’est un outil au service de la diversification du secteur des transports pour relever le défi majeur d’offrir les capacités logistiques d’envergure pour les miniers voulant s’installer au Gabon  pour exporter leur production», a souligné Philippe Gery, directeur des opérations portuaires de GSEZ.  Effets induits attendus, 300 emplois directs et 1000 indirects.

Des réalisations faites avec la caution et la participation du gouvernement, dont l’intention première est la diversification de l’Economie du pays, de même que l’impulsion de la croissance.

La Rédaction


Transcription

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
voeux-presse-a-Ali-Bongo-1-600x445.jpg
Arrestations tous azimuts : Ali Bongo distraie les gabonais

Depuis quelques jours, tel un océan agité, une vague d’arrestation défraie la chronique judiciaire. Pour ceux qui nombreux, commençaient à se satisfaire de celles-ci, qu’ils se détrompent. Il ne s’agit rien de plus que d’un coup de buzz médiatique. Le but, faire monter la côte de popularité du monstre sauvage Ali Bongo. Etienne Dieudonné Ngoubou, ...

Fermer