Accueil - Actualité - L’AJEV au secours des populations librevilloises

L’AJEV au secours des populations librevilloises

l’Association des Jeunes Émergents Volontaires (AJEV) avec à sa tête Brice Laccruche Alihanga

l’Association des Jeunes Émergents Volontaires (AJEV) avec à sa tête Brice Laccruche Alihanga

Avec la mise à disposition d’une passerelle reliant les quartiers Pk7 et Nialy le week-end dernier, l’Association des Jeunes Émergents Volontaires (AJEV) prouve à nouveau son attachement aux valeurs sociales par son action concrète au service du développement social de la cité.

Dans la droite ligne de son credo, l’Association des Jeunes Émergents Volontaires (AJEV) avec à sa tête Brice Laccruche Alihanga, vient de soulager pas moins de 500 familles par la construction d’une passerelle reliant les quartiers pk7 et Nialy. Une action de plus qui s’inscrit dans la droite lignée de on objectif d’apporter sa contribution au bien être social sans tout attendre de l’État.

Une initiative qui permet de désenclaver ces deuxquartiers de la capitale. « La construction de cette passerelle répond à un besoin d’amélioration des liaisons urbaines de la ville de Libreville. Nous devions faciliter les déplacements de nombreux habitants qui mettaient de très longues minutes pour rallier ces deux quartiers du Pk7 et Nialy. Il s’agit en effet de faciliter les liaisons interquartiers, pour améliorer nos conditions de vie » a déclaré Brice Laccruche Alihanga, président de l’AJEV.

Après trois semaines de travaux, c’est 55m de long et 1,5m de large pour 80 marches que constitue la nouvelle passerelle mise à disposition de ces populations qui n’en attendaient pas moins. « Voilà une action concrète… contrairement à ceux qui font carrière dans les débats politique » s’est exclamé un riverain.

Assistance aux jeunes et familles économiquement faibles, réfection des établissements scolaires et construction d’une passerelle, l’AJEV œuvre résolument pour le bien être des populations avec constance.


Tony Muru

Transcription

SOLIDARITE NATIONALE

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Ismaël Ondias Souna, DG de la Caistab et cousin d’Ali Bongo entendu par la DGR

La multitude d’interpellations en cours depuis peu n’épargne personne. Pas même les cousins d’Ali Bongo. Ismaël Ondias Souna a lui aussi eu droit à son tour de passage, même si officieusement. Pour ceux qui l’ignoraient, à la direction générale de la Caisse de Stabilisation et de Péréquation (Caistab), trône Ismaël Ondias Souna, fils du général ...

Fermer