Accueil - Actualité - Sport : 33 milliards de francs Cfa nécessaires pour relancer les travaux d’achèvement du stade Omnisports

Sport : 33 milliards de francs Cfa nécessaires pour relancer les travaux d’achèvement du stade Omnisports

C’est à l’issue de la rencontre entre le ministre de la Jeunesse et des Sports, Nicole Assélé, l’Agence nationale des grands travaux et des infrastructures, ANGTI,  et Ceddex, l’entreprise adjudicataire, lundi 30 janvier dernier, que le gouvernement s’est engagé à poursuivre les travaux de réfection du stade Omnisports Omar Bongo. Au cours de cette séance de travail qui a eu lieu  au ministère des Sports, les participants ont convenu de la relance des travaux d’achèvement de ce chantier après la Coupe d’Afrique des nations Gabon Total 2017, dont la finale aura lieu le dimanche 5 février prochain  au stade de l’amitié d’Angondjé.

Devant l’ANGTI et le Ceddex, le gouvernement s’est engagé, avec l’appui de ses partenaires financiers, à mobiliser les 33 milliards de francs Cfa nécessaires pour achever effectivement ce chantier qui s’apparente, aux yeux de nombreux Librevillois, à un travail de Sisyphe. Dans ce sens, le ministre de la Jeunesse et des Sports a prévu, la semaine prochaine, une séance de travail avec son collègue de l’Economie.

«Cette rencontre cruciale devrait définir le modus operandi et la feuille de route des travaux d’achèvement ainsi que la livraison du stade omnisports Omar Bongo», a précisé Nicole Assélé qui a invité, par ailleurs, l’ensemble des parties «au sens de la mesure et à la compréhension des enjeux».

Faute de ne pas avoir  abrité  les Can 2012 et 2017, le stade Omnisports Omar Bongo, avec une capacité de 46.000 places, se trouve au cœur des stratégies de relance du sport national en général et du sport scolaire et universitaire en particulier. A côté de cette enceinte mythique, face à l’ancien stade annexe, sera érigé un palais des sports de 6.000 places où devrait se jouer la Can de handball messieurs prévue au mois de janvier 2018.

Quelle image BOA veut-il que les populations aient du gouvernement actuel, comme s’il n’y a que des stades à construire dans ce pays ? Quand on sait qu’il y a un manque criard de tables-bancs dans les écoles, par exemple. C’est une somme faramineuse de  33 milliards de francs Cfa qui  sera mobilisée, en plus des 860 milliards déjà dépensés rien que pour le football, avec des résultats que nous connaissons tous.

par Aria Starck

publié le 2 Février 2017


Transcription

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Le Gabon d'Ali Bongo – Radiation des enseignants grévistes : Ben Moubamba dit «non»

Regrettant des mesures contradictoires avec les textes régissant les libertés syndicales, le vice-Premier ministre s’est opposé aux menaces contenues dans la circulaire de son collègue de l’Education nationale, visant les enseignants grévistes. D’autant qu’une rencontre était prévue le 2 février avec les syndicats du secteur. Cacophonie au sein du gouvernement. Sur la gestion de la ...

Fermer