Accueil - Actualité - LUTTE CONTRE LES STUPÉFIANTS : UNE IMPORTANTE QUANTITÉ DE COCAÏNE !

LUTTE CONTRE LES STUPÉFIANTS : UNE IMPORTANTE QUANTITÉ DE COCAÏNE !

LUTTE-CONTRE-LES-STUPÉFIANTS-UNE-IMPORTANTE-QUANTITÉ-DE-COCAÏNE

LUTTE-CONTRE-LES-STUPÉFIANTS-UNE-IMPORTANTE-QUANTITÉ-DE-COCAÏNE

160 conditionnements de cocaïne et un important sachet de cailloux (cocaïne non encore conditionnée), d’une valeur numéraire de plus de 12 millions de francs, ont été saisis par l’Office central de lutte antidrogue (Oclad), le samedi 18 février, au quartier Bas-De-Gué-Gué, à Libreville.

La saisie a été opérée dans la propriété de Touré Basse, un conducteur de taxi de nationalité ivoirienne, âgé de 35 ans et domicilié au quartier Delta-Postal, dans la commune d’Akanda. Interpellé le même jour vers 22 heures, l’Ivoirien devrait être présenté devant le parquet de Libreville dans les prochains jours.

Touré Basse, d’après sa version des faits, aurait reçu, ce samedi-là, l’appel d’un client demandant à être ravitaillé en cocaïne. Quelque temps après, il reçoit un deuxième appel téléphonique, cette fois d’un de ses amis, un certain M.K. Ce dernier lui relate une curieuse histoire de visa de sa femme, jugé douteux, et qu’il souhaite voir Touré Basse authentifier.

L’Ivoirien approuve la démarche et demande à son interlocuteur de l’attendre au quartier Bas-De-Gué-Gué. Arrivé au lieu du rendez-vous, il embarque son ami dans son taxi. Mais à peine a-t-il démarré, raconte-t-il, que son véhicule est encerclé par des flics. Les policiers mobilisent la voiture de Basse, et la soumettent à une fouille. Ils y trouvent 41 conditionnements, ainsi que 64 autres après. Par la suite, le domicile de l’Ivoirien est lui aussi perquisitionné. Là, sont planqués 55 conditionnements, ainsi qu’une importante quantité de cailloux de cocaïne soigneusement emballée dans des sachets.

Source : union.sonapresse.com
Mise en ligne par : Anne MARIE dworaczek-bendome
Le 06 mars 017

 

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
elvis-Ondo.jpg
Les disparus de la crise postélectorale probablement sacrifiés dans des crimes rituels (ALCR)

Elvis Ebang Ondo, président de l’ALCR @   Libreville, Gabon ( ) – Les personnes disparues lors de la crise postélectorale au Gabon (août et septembre 2016) auraient servis pour des sacrifices pour des crimes rituels, a supposé le président de l’Association de lutte contre les crimes rituels (ALCR), Elvis Ebang Ondo dans une conférence de ...

Fermer