Accueil - Actualité - Gabon: un ancien ministre et sénateur accusé de troubles post-électoraux

Gabon: un ancien ministre et sénateur accusé de troubles post-électoraux

Diramba - ex DG SPIN troubles post-électoraux

Partagez!

Ancien ministre d’Omar Bongo en 2005 et sénateur, Jean Norbert Diramba est directement cité, dans les troubles post-électoraux à Mouila. Selon les témoignages de trois de ses proches, interrogés par la Police Judiciaire, Jean Norbert Diramba a organisé l’incendie du siège du PDG à Mouila. « Petit Léon Mba » était l’un des barons de cette petite ville de la Ngounié. Il vient d’être assigné à résidence. 

«  C’est tonton Jean qui m’a donné l’argent pour acheter l’essence » a laché Eugène Emilien Koumba Papy, son neveu et homme de main.

Papy était recherché depuis des mois par la Police Judiciaire. Il était suspecté d’avoir mis le feu au bureau du Parti Démocratique Gabonais à Mouila. L’incendie s’était déclaré à l’annonce des résultats de l’élection présidentielle. Eugène Emilien Koumba Papy a été trahi par Guy-Roger Moukaga et Ndossi. Ces derniers ont été arrêtés au moment des faits par les forces de sécurité. Il se trouve aussi qu’ils sont les petit-frère et neveux de Jean-Norbert Diramba.

Un règlement de compte politique?

Sa mise en cause est considérée par certains observateurs de la vie politique gabonaise comme un règlement de compte politique. Il est vrai que Jean Norbert Diramba a trahi sa majorité politique. Proche de Guy Nzouba Ndama, il avait adopté la même attitude quelques jours avant le scrutin présidentiel.

« C’est maintenant qu’il est passé dans l’opposition que vous voulez l’arrêter? Parce qu’il est devenu opposant? »  confie un sympathisant de Nzouba Ndama. « Il fallait l’arrêter depuis, tout le monde sait ce qu’il a fait au trésor, et à Mouila, c’est une honte!« 

Des témoignages inquiétants

Les suspects ont avoué avoir planifié l’attaque du bureau du PDG. D’après leur témoignage, ils ont tout préparé dans la villa du sieur Diramba. Selon Pressegabon.com, les suspects avaient même été aperçus sortant tard la nuit de chez le concerné, « ce qui avait éveillé des soupçons ». Le journal en ligne, se demande si le procureur de la République, Félix Minko Koundi aura le courage nécessaire de prendre des réquisitions pour permettre au doyen des juges d’instruction de mettre Diramba aux arrêts.

Néanmoins, ce n’est pas la première fois que Jean Norbert Diramba est cité dans une grosse affaire. Beaucoup avait appelé à son arrestation, du temps où il était bien vu par le pouvoir. Ancien ministre d’Omar Bongo, et Trésorier Payeur Général, il avait été accusé d’avoir commandité certains crimes rituels à Mouila en 2001 pour 50.000F. De plus, il a été longtemps accusé d’avoir détourné de l’argent du Trésor Public, sans qu’aucune enquête ne soit ouverte.

En outre, il y a quelques mois, il claquait la porte de la SPIN après que ses budgets aient été bloqués par son conseil d’administration pour dépense outrancière. On l’a surnommé Petit Léon Mba lors de son passage au Trésor, car il distribuait des liasses de billets en les jetant sur leurs bénéficiaires.

 

commentaires


Transcription

: Gabon crimes Jean Norbert Diramba Mouila Ngounié troubles post-électoraux

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Gabon – Fonds pour l’environnement mondial : On parle agriculture durable

Libreville, Lundi 19 Juin 2017 (Infos Gabon) – Le sujet était au centre d’une audience accordée vendredi par le président Ali Bongo Ondimba à la directrice générale et présidente de cette organisation internationale, Naoko Ishi. Le président de la République gabonaise a reçu vendredi en audience la directrice générale et présidente du Fonds pour l’environnement ...

Fermer