Accueil - Afrique - L’Unicef célèbre la journée mondiale de l’enfant

L’Unicef célèbre la journée mondiale de l’enfant

 

L’Unicef célèbre la journée mondiale de l’enfant

 A l’instar d’autres pays du monde, le Tchad a célèbré ce lundi 20 novembre 2017, le 28eme anniversaire de la journée mondiale de l’enfant. La célébration a eu lieu à l’Institut Français du Tchad (Ift) à travers de poèmes, de récitations mais aussi des recommandations.

 

Quelques jeunes s’activent à installer des tentes, du matériel de sonorisation. Peu à peu, la cour de l’institut français du Tchad se remplit. Enfants, jeunes parents et personnalités diplomatiques et humanitaires prennent place.  Sous les tentes, on aperçoit divers objets d’arts réalisés par les jeunes. « Nous prenons le pouvoir, nous avons le pouvoir et nous le garderons », c’est sur ce ton que les enfants ont invité l’assistance à leur spectacle.

 

Placée sous le thème ‘’les enfants prennent les choses en main’’, cette journée mondiale de l’enfant a permis aux enfants de dénoncer les conditions dans lesquelles ils vivent. C’est le cas d’Abdel Aziz Hassan Ngaté, mini représentant de l’Unicef, pour qui les enfants tchadiens sont maltraités. « Les enfants tchadiens sont non seulement mal éduqués mais abandonnés et maltraités », précise-t-il. Il demande d’assumer leurs responsabilités et à l’Etat de faire appliquer les textes qui les protègent. « Les enfants doivent jouir de leur liberté, ils doivent être soignés et inscrits à l’école. Car, ce sont eux qui constituent l’avenir du pays », ajoute Mbainaissem Gédéon, mini représentant de l’ambassade de la France. Pour lui, les enfants n’ont pas leur place dans la rue car, la rue n’a jamais donné naissance à un enfant. « J’ai perdu le lien de mes parents à cause de la méchante guerre de la République Centrafricaine. Je me suis retrouvé seul au Tchad », témoigne Ngaté, un retourné de la Rca.

 

Chansons, poésie, danses et scène ont agrémenté la soirée. A cela, s’ajoutent quelques chapelets de  doléances dans lesquelles les enfants appelant à la responsabilité des parents mais aussi au gouvernement. Les sujets relatifs à la guerre ne sont pas perdus de vue par les enfants appelle le monde à la culture de la paix.  

 

Plusieurs associations œuvrant pour la protection des droits de l’enfant, à l’intégration sociale et professionnelle des enfants déficients ont pris part à cette journée notamment le Centre d’éducation spécialisée pour enfant handicapé, le projet de partenariat entre génération Abc et l’Unicef-Tchad et le Centre Emmanuel.

 

Avec LePaysTchad/Doumtardome lazare

                                                                                                    

 

e 28eme anniversaire de la journée mondiale de l’enfant protection des droits de l’enfant UNICEF

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Le Hcr-Tchad se réjouit de la contribution de la France estimée à 200,000 dollars

Le Hcr-Tchad se réjouit de la contribution de la France estimée à 200,000 dollars Le représentant de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (Hcr) au Tchad Mbili Ambaoumba se réjouit à travers un communiqué de presse de ce lundi 20 novembre 2017 de la contribution de la France à hauteur de 200,000 dollars qui ...

Fermer