Accueil - Afrique - Sénégal : Intense opération militaire en Casamance

Sénégal : Intense opération militaire en Casamance

 

opération militaire en Casamanceopération militaire en Casamance
 

En Casamance, l’armée sénégalaise mène d’intenses opérations dans la ville, jusqu’à la frontière avec la Guinée Bissau. C’est pour mettre la main sur les assaillants.

 

La frontière reliant le Sénégal et la Guinée Bissau est bien contrôlée, par l’armée sénégalaise qui, d’ailleurs veille au grain. Le contrôle est devenu depuis quelques jours trop dur et sévère. La raison, nos sources, est que les assaillants présumés se seraient retranchés dans les villages de Kassolol, Sao-Domingo, Djirack, Kahim, Santhiaba Manjack et Bougnaloum.

Ceux-ci sont situés en terre bissau-guinéenne ou de part et d’autre de la frontière entre le Sénégal et la Guinée-Bissau. Compte tenu de tout cela, certains observateurs soupçonnent une éventuelle entrée de l’armée sénégalaise en terre guinéenne. On note seulement une séparation de 10 km.

 

L’accord a été conclu en 1995. À ce moment-là, l’Armée menait l’opération «Foudre», lancée contre les bases du Mfdc situées à Santhaba Manjack, Kassalol et Djirack. Ce droit de poursuite n’a jamais été exécuté par l’Armée sénégalaise pour des raisons politiques.

Abdoulaye Baldé, Ibrahima Diallo et Ousmane Diallo. Ce sont les trois Bissau-Guinéens morts dans l’attaque de Bofa, qui a fait 13 disparus. Alors que les autres personnes décédées ont été inhumées, leurs dépouilles sont gardées à l’hôpital de Ziguinchor. Ce qui suscite la colère de leurs parents, venus de Guinée-Bissau pour récupérer les corps et les acheminer au bercail.

«Nos familles sont indignées parce que nous ne comprenons plus l’attitude des autorités sénégalaises qui nous ont dit qu’elles allaient nous remettre, ce mercredi 10 janvier 2018, à 8 heures, les dépouilles de nos trois enfants», regrette Abdourahmane Baldé, un parent des victimes, interrogé par la presse sénégalaise. En colère, les familles des victimes comptent saisir le consul de Guinée Bissau pour diligenter cette affaire.

Une chose est certaine, les corps des bissau-guinéens sont bloqués. Une affaire à suivre ! Nous y reviendrons dans les tout prochains jours.

Avec Afric Telegrah
12/01/2018

Abdourahmane Baldé ARMEE assaillants Guinée Bissau opération militaire Rebelles sénégal

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Côte d’Ivoire/ Bédié invite les délégués du PDCI à se focaliser sur la conquête du pouvoir politique

Daoukro, 11 jan (AIP)- Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, a invité jeudi, à Daoukro, les délégués départementaux et communaux à se focaliser sur la conquête et l’exercice du pouvoir politique pour « les échéances prochaines ». « Les objectifs du parti sont de préparer les échéances prochaines en ...

Fermer