Accueil - Gabon - Pourquoi sommes-nous toujours débordés?

Pourquoi sommes-nous toujours débordés?

 

Pourquoi sommes-nous toujours débordés?

# 1 Parce que tu es trop fusionnel en couple

Une séance de boules-soûles au premier coup d’œil avec votre amie Mouna? D’accord, mais après le 15 janvier. Avant, vos week-ends sont pris par le marathon de votre moitié, le dîner des anciens de son école de commerce et le baptême de la fille de ses cousins ​​de Picardie. Inséparable comme le siamois effrayant de Beauty and the Tramp, tu es occupé mais surtout chiant.

# 2 Parce que prouver qu’il en existe un prend du temps

Vous n’avez pas une minute pour vous car, en plus de vivre votre vie, vous devez prouver sur les réseaux sociaux que c’est trépidant (nous perdons facilement 30 minutes pour raconter sur Facebook l’épisode du Twix coincé dans la machine du café ‘ cet après midi). Mais pourquoi ? «Nous nous regardons de moins en moins et soudainement, nous vivons un déficit narcissique», explique Pascal Neveu, psychanalyste et auteur de Mentoring for Better Living Together, avant de passer à l’overbid, où chacun montre ce qu’il a fait pour ne pas se sentir moins bien. que l’autre.

# 3 Parce que tu travailles trop

Parfois vous rêvez de trouver vos petits emplois d’étudiant car votre travail est fait de présentéisme absurde, de courriers “urgents” à 21h30 et de week-end de team building (non payés, bien sûr). Mais au fond, vous êtes fier d’affirmer que vous ne pouvez pas venir au prochain dîner d’amis parce que «le travail vous a tué». «Le travail a une fonction identitaire très forte en France, explique Pascal Neveu, nous aimons dire que nous avons beaucoup travaillé lorsque nous avons fait une tâche, cela nous donne de l’importance.» Vous avez dit un problème d’ego?

# 4 Parce que, en vérité, vous êtes paresseux pour parler IRL

Vous filtrez les appels Sarah Skype car elle n’a pas l’esprit de synthèse, et vous, pas assez de temps pour y consacrer, trop occupé à consulter 221 fois par jour votre smartphone. Sans oublier les 18h mensuels dépensés sur Facebook. «Nous sommes plus disponibles dans le monde virtuel car cela demande peu d’engagement et nous donne l’illusion d’être avec les autres, de partager leur vie, dit Pascal Neveu, au point que nous ressentons moins le besoin de vivre l’amitié dans le monde réel. “Merci au Turfu.

# 5 Parce que vous ne voulez pas aller pour un perdant

C’est un principe de vie: on n’est jamais disponible pour un café ou un cinéma improvisé, de peur de traverser seul un pauvre nase – tout devant sa fenêtre (avec All By Myself en arrière-plan). Avoir du temps libre, c’est comme ne pas trouver de sens dans votre vie et ne rien faire. Soudainement, vous répondez avec les mêmes phrases les mêmes fausses phrases: “Je dois voir si je n’ai rien”, “Je vous tiens au courant”, “on répète” (alors que vous n’avez rien d’autre que d’exterminer vos cuticules sur votre canapé ‘). “Désormais, nous ne choisissons plus, nous cumulons les options pour décider le plus intéressant au dernier moment, note Pascal Neveu, nous nous faisons un peu exceptionnels et nous renvoyons l’autre à sa médiocrité. nous nous séparons de la vie. »Méditer sur votre canapé.

gl9news.com (avec glamour)

Avec Gabon Libre

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Une femme chinoise gagne 6,1 milliards de dollars en sept jours

Yang Huiyan, actionnaire majoritaire de Country Garden Group, a levé sa fortune à 29,7 milliards de dollars au 10 janvier. Un enrichissement stratosphérique. À 36 ans, le milliardaire chinois Yang Huiyan a vu sa fortune croître de 6,1 milliards de dollars en seulement sept jours de marché en 2018, rapporte Bloomberg Financial Group. Une performance ...

Fermer