Accueil - À LA UNE - Elan de solidarité : Ange-Séphora enfin libre !

Elan de solidarité : Ange-Séphora enfin libre !

Après avoir été retenue, voire séquestrée pendant 5 mois au sein de la clinique médicale Abora Ntsame, sise au quartier Okala à Libreville, la magnifique Ange-Séphora, née avant terme, est désormais libre. La facture de 2 373 000 Fcfa a été soldée en partie par le promoteur de l’agence d’événementiel Direct Prod, par ailleurs manager de Patience Dabany, Edgar Yonkeu, sensible à l’appel de détresse de la mère, Sonia Okome, relayé sur les ondes de TV5 Monde.

Des larmes de joie ! Tel était la réaction de Sonia Okome, hier, vendredi 9 février à la Clinique médicale Abora Ntsame. Et pour cause, cette mère peut désormais serrer à volonté le fruit de ses entrailles dans ses bras. Sa détresse a été entendue par de nombreux concitoyens dont Edgar Yonkeu qui a soldé la dette de celle-ci auprès de la structure médicale.

Les faits remontent au 25 septembre dernier, Sonia Okome accouche prématurément à la suite de l’annonce du décès de son frère cadet dans la ville d’Oyem. Ange-Séphora vient donc au monde avant l’heure. Sonia Okome et sa famille se rendent au Centre Hospitalier Universitaire de Libreville, CHUL. Avec un poids de naissance de 1,4 kg, les jours de « l’Ange » venu sur terre sont menacés. Après un jour de sursis du fait de l’insuffisance de couveuses au CHUL, les parents d’Ange-Séphora se voient contraints d’hospitaliser leur nouveau-né dans une clinique privée située au sein du quartier Okala.

L’indifférence des médias…

Là-bas la petite sera sauvée et prise en charge. Seul hic : le montant sans cesse grandissant des frais d’hospitalisation au fil des jours , au point d’atteindre le montant de 2 373 000 FCfa. L’amour maternel poussera cette dernière à remuer ciel et terre pour récupérer sa fille.

A cet effet, elle se rendra tour à tour à Gabon 1ère, Gabon 24 et TV+ pour lancer un appel à la solidarité. A chaque fois on lui opposera une fin de non- recevoir dans tous ces médias. La providence aidant, elle tombe sur le correspondant de TV5 Monde, Yves Laurent Ngoma, qui n’a pas hésité à porter sa détresse à l’international. S’ensuivra bien évidemment une prise de conscience généralisée.

JPEG - 178.5 ko
Ange Sephora dans les bras de son bienfaiteur Edgar Yonkeu
JPEG - 196.3 ko
Edgar Yonkeu s’entretenant avec un médecin

C’est ainsi qu’Edgar Yonkeu s’est saisi du problème et a pris l’engagement de résoudre sa difficulté. Chose promise, chose faite. Hier il s’est rendu en personne dans la structure médicale pour solder la facture d’hospitalisation d’Ange-Séphora. Ce dernier en sa qualité de Manager de Patience Dabany a dit qu’il ne pouvait rester insensible à la détresse de la jeune mère, et ce, au nom du respect de la solidarité nationale voulue par les plus hautes autorités.

A notre passage sur les lieux, une délégation dépêchée par Denise Mekam’ne, Ministre de la Santé, a été rencontrée sur place. D’autres Gabonais également sensibles à ce cas ont réagi. Cette situation rocambolesque doit interpeller l’opinion publique devenue insensible aux malheurs des autres.

Rappel en image : Bébé otage

Fin heureuse, élan de solidarité


Yannick Franz IGOHO

Avec Gabon Eco

clinique médicale Abora Ntsame Edgar Yonkeu gabon Patience DABANY Société

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Léconi : Ville frontalière, privée de réseau téléphonique

Située à 26 km seulement de la République du Congo, la ville de Léconi, située au sud-est du Gabon reste depuis plusieurs années coupée du réseau téléphonique ainsi que de la connexion internet. Avec ses voiries et artères dégradées, car parsemées de nids de poules, ses rues sablonneuses, et ses herbes qui envahissent partout la ...

Fermer