Accueil - À LA UNE - Ali Bongo Ondimba présent au 1er sommet de l’Alliance solaire internationale en Inde

Ali Bongo Ondimba présent au 1er sommet de l’Alliance solaire internationale en Inde

11-03-2018-1er-sommet-de-l’Alliance-solaire-internationale-en-Inde-Ali-Bongo-Ondimba

New Delhi (Inde) – Le chef de l’État gabonais, également coordinateur du Comité des chefs d’État et de gouvernement africain sur le changement climatique (CAHOSCC), et qui pilote l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables (IAER),  Ali Bongo Ondimba, a participé ce matin dimanche 11 mars, à l’ouverture du premier sommet l’Alliance Solaire Internationale (ISA), aux côtés du Premier ministre indien Narendra Modi et du président français Emmanuel Macron.  S’exprimant à la tribune du Sommet fondateur de l’Alliance solaire internationale (ASI), le Président  Ali Bongo Ondimba, a réaffirmé l’engagement de l’Afrique dans cette coalition en vue de faciliter le déploiement de l’énergie solaire sur le continent pour le bien-être de ses habitants.

11-03-2018-1er-sommet-de-l’Alliance-solaire-internationale-en-Inde-la-photo-de-famille

L’Alliance compte aujourd’hui 121, malgré le retrait des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat, signé par 194 autres, a vocation à constituer une plate-forme de coopération entre les pays en voie de développement “à fort potentiel solaire” et les pays développés disposant de technologies solaires avancées. Elle se fixe entre autres pour ambition de réduire les coûts desdites technologies et de développer l’innovation et des financements en faveur des pays du Sud.

11-03-2018-1er-sommet-de-l’Alliance-solaire-internationale-en-Inde-Les-chiffres

A titre de rappel, l’Alliance solaire internationale est une initiative lancée par l’Inde et la France lors de la COP21, qui vise à « augmenter de manière significative la production d’électricité solaire » dans les pays situés en totalité ou en partie entre les tropiques du Cancer et du Capricorne (des pays en voie de développement pour la grande majorité).Source : connaissancedesenergies.org). « L’accessibilité au solaire est une priorité pour l’Afrique qui représente 15% de la population mondiale, mais seulement 3% de la consommation énergétique primaire. Sans efforts soutenus, et au vu de la croissance démographique de l’Afrique, au mieux 50% seulement des Africains auront accès à l’électricité en 2050. », a indiqué le chef de l’Etat au cours de son allocution devant ses pairs et des milliers de participants représentant la société civile, les investisseurs privés, les bailleurs de fonds et les ONG.

11-03-2018-1er-sommet-de-l’Alliance-solaire-internationale-en-Inde-Poignée-de-main-Ali-Bongo-Ondimba-Emmanuel-Macron

La veille du sommet, le président de l’Inde Ram Nath Kovind,  avait  organisé un banquet en l’honneur du président français Emmanuel Macron et des chefs d’État et de gouvernement présents à la conférence fondatrice de l’Alliance solaire internationale à Rashtrapati Bhavan

11-03-2018-1er-sommet-de-l’Alliance-solaire-internationale-en-Inde-un-banquet-offert-aux-invités-Ali-BONGO-ONDIMBA-à-coté-de-l’épouse-Mme-Brigitte-MACRON

11-03-2018-1er-sommet-de-l’Alliance-solaire-internationale-en-Inde-banquet-Ali-et-Sylvia-BONGO-ONDIMBA

 Le Gabon

Dans le cadre de l’Accord de Paris (COP 21), le Gabon s’est engagé à réduire d’au moins 50% ses émissions de gaz à effet de serre. C’est dans cette optique que le Gabon, à l’instar des autres pays africains, s’est engagé à travers l’Initiative africaine pour les énergies solaires (IAER) à accélérer, intensifier et exploiter l’énorme potentiel du continent.  Objectifs : atteindre au moins 10 GW de capacité de production nouvelle d’ici 2020 et un accès universel à l’énergie d’au moins 300GW d’ici 2030.

L’Alliance de différents projets innovants cadrant avec les priorités dans les domaines de l’agriculture et de la fourniture d’énergie propre et durable, à savoir : le remplacement de 50 000 foyers lumineux classiques par des ampoules alimentées par des sources d’énergie solaire, la construction de centrales photovoltaïques dans les territoires isolés, les kits solaires en toiture dans les zones non connectées et les pompes solaires dans les villages et les zones reculées. Conformément à la promesse  du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, près de 100 kits solaires ont été commandés et 5 000 lampadaires solaires seront prochainement installés sur toute l’étendue du territoire national.

Pour le Gabon, qui est un des leaders sur les questions liées au climat dans la sous région d’Afrique centrale et au-delà,  cet engagement se traduit aussi par des actions à mener dans les principaux secteurs d’émission de gaz à effet de serre, notamment dans les secteurs de la forêt, l’énergie, le torchage et l’agriculture. Sommet de l’Alliance solaire internationale marque l’engagement du Gabon et de l’Afrique à œuvrer dans le concert des Nations pour promouvoir les énergies renouvelables et le développement durable.

11-03-2018-1er-sommet-de-l’Alliance-solaire-internationale-en-Emmanuel-Macron-Ali-Bongo-Ondimba

Devant-le-pupitre-Premier-ministre-indien-Narendra-Modi-l’hôte-du-sommet-de-Alliance-solaire-internationale

Dossier de presse ASI – Mars18 : la participation du Gabon au Sommet de l’Alliance solaire internationale (ASI) qui se tiendra ce dimanche 11 mars à New Delhi en Inde

Anne Marie DWORACZEK-BENDOME
11/03/2018

accès à l'energie Afrique ali bongo ondimba CAHOSCC COP 21 DIPLOMATIE Emmanuel Macron ÉNERGIES RENOUVELABLES IAER INITIATIVE AFRICAINE POUR LES ENERGIES RENOUVELABLES L’ALLIANCE SOLAIRE INTERNATIONALE NARENDRA MODI NEW DELHI (INDE)

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Kasaï Central : le barreau de Kananga inscrit 32 nouveaux avocats

Le barreau de Kananga a inscrit, samedi 10 mars, trente-deux nouveaux avocats. Pour le bâtonnier, l’avènement de ces jeunes avocats permet à sa structure de jouer un rôle important dans la restauration de l’autorité de l’Etat, après la crise née du phénomène Kamuina Nsapu. « Le barreau de Kananga devrait jouer un rôle important dans la ...

Fermer